RISE OF THE NORTHSTAR

Début des années 90, quartier de Shibuya, Tokyo, Japon.

Le bruit des pièces de monnaie tombant dans les machines à sous, les lumières éblouissantes des salles de pachinkos et les quartiers animés de Tokyo: voici l’origine de l’univers sonore et visuel des cinq garçons qui allaient se réunir sous le nom RISE OF THE NORTHSTAR.

Page de

Les cinq membres ont été les témoins de l’apogée du hip-hop américain, des groupes de groove metal comme MACHINE HEAD et PANTERA, du hardcore new-yorkais et de la musique certes accrocheuse mais intransigeante de RATM, KORN ou encore DEFTONES – et de la fusion de ces mondes émerge ROTN: les messages d'espoir, de bravoure et de vengeance portés par les personnages de mangas classiques des années 80 comme Kenshiro, Seiya ou Kawato sont maintenant délivrés à l’auditeur dans des torrents et des cascades de riffs thrash et de mots déchirants.

Après quatre clips vidéo autoproduits (visionnés des millions de fois sur YouTube), deux EP – encensés par la critique – avec un numéro trois dans les charts Amazon pour "DMSS" et de nombreux concerts au sein de la scène underground, ROTN se préparent à enregistrer leur premier album »Welcame« et fondent même leur propre label Repression Records pour soutenir le projet. Suite au lancement d’une campagne Do-it-yourself visant à produire l’album et à une tournée des festivals révélant ROTN au grand public, Nuclear Blast – important label de musique metal – s’intéresse au groupe avec lequel un contrat est rapidement signé dès 2014.

De leur première tournée européenne avec MADBALL en 2015 jusqu’à leur prestation sur la main stage du Download Festival en 2017, le cycle »Welcame« aura permis au groupe de monter sur les plus grosses scènes d’Europe et même de partir pour l’Extrême-Orient - Japon, Chine, Taïwan, Hong-Kong et Indonésie compris. À leur retour de tournée en 2017, les NORTHSTAR se retirent pour écrire un nouvel album, agressif, plein de rage et toujours plus imprégné du groove propre au metal et au hip-hop des années 90.

Le second opus de ROTN - »The Legacy Of Shi« - paraît le 19 octobre 2018.

La composition de l’album prend une grosse partie de l’année 2017 et le groupe cherche alors à développer encore plus son concept au niveau de la musique, des textes et de l’image. Joe Duplantier (GOJIRA) entre alors en scène pour enregistrer et produire l’album dans son Silver Cord Studio à Brooklyn (New York). Le résultat est impressionnant: un brassage unique de titres au groove hip-hop et hardcore ('Here Comes The Boom', 'This Is Crossover', 'Nekketsu') auxquels se mêlent des sons heavy, sombres et plus profonds ('Kozo', 'Cold Truth', 'Teenage Rage'). Autre ingrédient propre à ROTN: les punchlines de Vithia en français, sa langue maternelle, qui donnent à l’ensemble une touche très personnelle.

Si l’on retrouve bien dans l’album les origines du groupe, ce sont des histoires fictives - inspirées de la culture japonaise – qui plongent l'auditeur dans des situations de la vie réelle: il est ici question de surmonter ses problèmes personnels ('Step By Step') et de l’histoire du personnage SHI. Des titres comme 'The Awakening', 'Kozo' et 'All For One' suivent l’histoire de ce samouraï centenaire; de son éveil à son élévation en fantôme lorsque celui-ci prend possession d’une coquille humaine. Le tout fait alors naître la question de savoir quel sera le vainqueur de ce combat que nous menons tous en nous-mêmes, cherchant à dépasser nos propres limites et à braver l’impossible.

ROTN seront bientôt de nouveau sur les routes pour présenter leur univers Neo-Tokyo post-apocalyptique.