HOLY GRAIL

Ride the void LTD.


9,99 EUR 7,77 EUR

ou 3108 Blasts!

incl. 19% TVA, plus l'envoi

Pour cet article: 62 Blasts!

HOLY GRAIL - Ride the void LTD.
dans le panier
  • CD - 7,77 EUR
  • 2721661
    (article actuel)
    CD - 7,77 EUR
  • Numéro d'article:208512
  • Format:CD
  • Genre:Heavy/True/Power/Speed Metal
  • Verfügbarkeit:

Trouver plus de HOLY GRAIL

Première édition digipack limitée avec morceau bonus!

Plus d'info:

Like many of the legendary bands whose influences they wear on their tattered sleeves, the Los Angeles quintet HOLY GRAIL made an immediate impact when they exploded onto the metal scene in 2009. Here were five immortal men who fought to kill, armed with an infectious sound - a mix of classic heavy metal and modern sensibilities - sure to win over even the most jaded of cynics. As if on cue, metal media around the world swooned immediately. Metal Hammer UK nominated HOLY GRAIL for their "best new band" Golden Gods Award based solely on the two original tracks that appeared on their debut EP »Improper Burial«, while the group was invited to perform at major worldwide events such as the Wacken:Open:Air (Germany) and Download Festival (UK) before their full-length debut was even finished being recorded. When their full-length debut »Crisis In Utopia« was finally released in late 2010, it was clear from the opening notes on that HOLY GRAIL's music is their silver bullet. The album reasserted the group's potential and earned the band a new round of critical acclaim, with Revolver Magazine naming the release one of 2010's Top 20 albums. Hereafter, the group hit the road for a nearly two-year touring cycle during which guitarist Alex Lee (ex-BONDED BY BLOOD) joined the fold and the band performed alongside the likes of BLIND GUARDIAN, ELUVEITIE and DRAGONFORCE, among others. In addition, they further developed a burgeoning international fan base by touring Japan, Australia and the UK.

If »Crisis In Utopia« hinted at what HOLY GRAIL could achieve, new album »Ride The Void« shouts it through a megaphone. Gone are sword-and-steel odes to Valhalla; in their place are morbid tales of serial killers. Indeed, producer Matt Hyde (SLAYER, CHILDREN OF BODOM) brought out a darker, hungrier side of the band than many have heard to date - yet musically, they're more exhilarating than ever: Witness the galloping riff of "Dark Passenger", the betcha-can't-play-this exuberance of the opening lick of "Too Decayed To Wait" or the unexpected triumphant and melodic solo in "The Great Artifice”. Perhaps more importantly, the album sees HOLY GRAIL continue to expand the limits of their sound by incorporating classical guitar ("Wake Me When It's Over"), a cinematic, QUEEN-like vocal intro (the otherwise anthemic "Sleep of Virtue"), a trance-like guitar loop ("Silence The
Scream") that cleverly belies the lyrical content it introduces, and a moody finale ("Rains of Sorrow") inspired by a family member's battle with cancer.

Someone pretty might catch your attention, but only someone special can keep it. HOLY GRAIL could have easily written an album filled with lovable tales of mead-chugging knights-on-horseback, but instead, they pushed themselves further - and in the end, created an unforgettable collection of timeless metal anthems that not only validates the early praise they received, but creates an exciting question: Where will they go from here? For now, though, buckle up and enjoy the ride!

Du magazine Nuclear Blast:

Sortie le 18.01.2013
De même que les nombreux groupes dont ils portent les noms sur leurs manches déchirées, HOLY GRAIL, le groupe de Los Angeles a eu un impact immédiat lorsqu’il est apparu sur la scène métal en 2009. Les cinq membres tirent pour tuer, armés d’un son contagieux, un mix de heavy métal classique et de sensibilité moderne, sont sûrs de gagner, même face aux cyniques les plus blasés. En réponse, les médias métal du monde entier sont immédiatement tombés en admiration. Le groupe britannique a été nominé aux Golden Gods Awards dans la catégorie « meilleur nouveau groupe » avec seulement 2 titres originaux sortis sur leur permier EP « Improper Burial », il a été invité à participer aux événements internationaux majeurs que sont le Wacken Open Air (Allemagne) et le Download Festival (Royaume-Uni) avant même que ne soit enregistré leur premier album. Lorsque celui-ci sortit enfin sous le titre « Crisis In Utopia » en 2010, il est devenu clair dès les premières notes que la musique de HOLY GRAIL est son point fort. L’album a réaffirmé le potentiel du groupe et déclenché un nouveau tour de critiques élogieuses, comme dans le Revolver Magazine où l’album de 2010 a été placé au top 20. Après quoi, le groupe est parti en tournée, en compagnie de BLIND GUARDIAN, ELUVEITIE et DRAGONFORCE entre autres, pendant près de deux ans au cours desquelles le guitariste Alex Lee (ex BONDED BY BLOOD) a rejoint le groupe et participé à la tournée. Par ailleurs, ils ont continué à élargir leur auditoire à un niveau international en tournant au Japon, en Australie et au Royaume-Uni.
Si « Crisis In Utopia » murmure ce que HOLY GRAIL est capable de produire, le nouvel album « Ride The Void » l’hurle dans un mégaphone. Fini les odes chevaleresques du Walhalla, à la place les histoires morbides de serial killers. En effet, le producteur Matt Hyde (SLAYER, CHILDREN OF BODOM) a donné un côté sombre et enragé au groupe, et pourtant, musicalement ils sont plus exaltants que jamais. En témoignent le riff galopant de « Dark Passenger », l’ouverture de « Too Decayed To Wait » ou encore le solo inattendu, triomphal et mélodique de « The Great Artifice ». Mais le plus important c’est peut-être bien le fait que sur cet album, HOLY GRAIL poursuit son exploration sonore, notamment en incorporant de la guitare classique (« Wake Me When It’s Over »), une boucle guitare hypnotisante (« Silence The Scream ») qui réfute avec audace le contenu du texte, et un final lunatique (« Rains Of Sorrow ») inspiré du combat de la famille d’un membre contre le cancer.
Quelqu’un de beau peut attirer votre attention, mais seul quelqu’un de spécial peut la conserver. HOLY GRAIL aurait très bien pu remplir son album de contes romantiques de chevaliers chevauchant à travers la campagne, mais à la place ils ont choisi d’aller plus loin et ont finalement créé une compilation de grandes chansons métal inoubliables qui non seulement confirment leur talent mais pose aussi la question : où vont-ils donc aller maintenant?
Pour l’instant attachez-vous et profitez de balade!

Liste des titres Durée
1 - Archeus 2:15
2 - Bestial Triumphans 5:48
3 - Dark Passenger 4:11
4 - Bleeding Stone 4:20
5 - Ride The Void 4:30
6 - Too Decayed To Wait 4:12
Afficher tous les titres
Les internautes, qui ont acheté cet article, ont également acheté
Page de
Ceci pourrait également vous intéresser:
Devise