HYPOCRISY

End of disclosure

ATTENTION: Seulement articles disponibles!


16,99 EUR

ou 3996 Blasts!

incl. 19% TVA, plus l'envoi

Pour cet article: 80 Blasts!

HYPOCRISY - End of disclosure
dans le panier
  • CD-Digi - 16,99 EUR
  • Numéro d'article:210931
  • Format:CD-Digi
  • Genre:Death Metal
  • Disponibilité:

Trouver plus de HYPOCRISY

Le premier pressing limité vient en format digipak incluant deux chansons en bonus!

Plus d'info:

The inception of HYPOCRISY dates back to 1992, when the combo signed its first contract with Nuclear Blast Records and released its monumental debut “Penetralia”. The follow-up “Osculum Obscenum” (1993) marked another milestone in the history of crushing extreme death metal, before “The Fourth Dimension” (1994) and “Abducted“ (1996) broadened the band’s horizon with increasingly experimental influences, which brought them the reputation as one of Europe’s most innovative and important names in death metal. Eventually, 2002’s release of “Catch 22“ defined a totally different dimension of sound, vaulting the band into a new era of contemporary death metal.

It doesn’t take more than the first seconds of the opener and title track `End Of Disclosure´ to locate the new record’s position in HYPOCRISY’s multifaceted discography. Being on a par with 1990’s brute yet multifarious masterpieces, “End Of Disclosure“ – produced by mastermind Peter Tägtgren in his Abyss Studio, Sweden – leaves no space for breathers. Lethal punches are hailing down on your eardrums from the first riff to the final cymbal clash, which are being intensified in their vast vigorous effect by melodies of pure majesty. Double bass attacks like uppercuts, guitars like a demolition squad and vocals that echo from your guts like thunder in the night – claiming that HYPOCRISY have outdone themselves on their new opus has to be considered a bold understatement. “End Of Disclosure” embodies death metal in perfection!

Du magazine Nuclear Blast:

Sortie le 22.03.2013
Les débuts d’HYPOCRISY remontent à l’année 1992 lorsque le combo signe son premier contract avec Nuclear Blast Records et sort son monumental premier album « Penetralia ». « Osculum Obscenum » sorti en 1993 pose un autre jalon dans l’histoire du death métal extrême, avant que « The Fourth Dimension » (1994) et « Abducted » (1996) élargissent l’horizon du groupe avec une influence expérimentale croissante qui leur a donné la réputation d’un des groupes les plus innovateurs d’Europe, et l’un des noms les plus importants du death métal. Finalement « Catch 22 » sorti en 2002 ouvre une nouvelle dimension sonore, ce qui fait entrer le groupe dans la nouvelle ère du death métal.
Dès les premières secondes de la première chanson d’ « End Of Disclosure » le ton est donné.
Comparable aux multiples œuvres majeures des années 1990, « End Of Disclosure » produit par le leader Peter Tägtgren dans son Abyss Studio de Suède ne laisse pas le temps de reprendre sa respiration. Des coups mortels qui explosent dans votre casque du premier riff au dernier coup de cymbale, le tout intensifié par des mélodies de pure majesté. La double pédale frappe comme une série d’uppercuts, les guitares arrivent comme une équipe de démolition et le chant surgit tel un éclair dans la nuit.
« End Of Disclosure » incarne le death metal à la perfection!

Liste des titres Durée
1 - End Of Disclosure 4:47
2 - Tales Of Thy Spineless 4:36
3 - The Eye 5:42
4 - United We Fall 4:51
5 - 44 Double Zero 4:28
6 - Hell Is Where I Stay 4:35
Afficher tous les titres
Les internautes, qui ont acheté cet article, ont également acheté
Page de
Ceci pourrait également vous intéresser:
Devise