HATEBREED

The divinity of purpose

ATTENTION: Cet article est limité - disponible jusqu'à épuisement des stocks !


16,99 EUR

ou 6796 Blasts!

incl. 19% TVA, plus l'envoi

Pour cet article: 136 Blasts!

HATEBREED - The divinity of purpose
dans le panier
  • Numéro d'article:208611
  • Format:CD-Digi
  • Genre:Modern Metal/Rock
  • Verfügbarkeit:

Trouver plus de HATEBREED

Ltd. digipak incl. bonus track.

Plus d'info:

Legacies become forged through consistency. Relentless reliability is intrinsic to longevity in the music business—or any other business for that matter. No giving up is allowed. No promise can go unfulfilled. If people can depend on you, they'll believe in you and stick with you until death. Since forming in 1994, Grammy award-nominated hardcore and metal stalwarts Hatebreed have constantly crushed with every subsequent album. Their six full-length effort and first for Nuclear Blast, „The Divinity of Purpose“, proudly upholds that tradition cast in almost two decades of blood, tears, and flames. It's everything fans have come to expect from the Connecticut-based quintet. Be prepared to witness their flame rise high once again… „The Divinity of Purpose“ began to take shape in 2010. The band had welcomed back original guitarist Lozinak for 2009's covers set, For the Lions, and their self-titled fifth effort the same year. During a two-year tour cycle, they expanded their global stamp through performing to rabid crowds in Southeast Asia, Eastern Europe, and South America. In addition, they ravaged the U.S. and Europe alongside the likes of FIVE FINGER DEATH PUNCH and LAMB OF GOD as well as on the Rockstar Energy Drink Mayhem Festival twice. However, they collectively decided to amp everything up for album number six. "We were going for a bigger sound," affirms Jasta. "We reintroduced Wayne on the last album. He'd never been on a full-length record with us, and it felt like we had to prove ourselves again. We also tried to do things outside of our comfort zone musically on „Hatebreed“. This time around, we played to our strengths as a band and gelled incredibly. The riffs had to be really heavy, memorable, and catchy. The rhythms needed to be pounding. I went back into drill sergeant mode vocally. I focused on saying what I had to say and got in and out. The music makes its point and leaves its mark. It's a tight snapshot of the last two years." In order to capture that snapshot, the group focused its assault during an intense and rigorous period of pre-production at home. Maintaining an impressive work ethic, they spent time honing their patented sound into an even more uncompromising and unbreakable beast. Co-produced by the band, Zeuss [SUICIDE SILENCE, ALL THAT REMAINS], and Josh Wilbur [LAMB OF GOD, AVENGED SEVENFOLD], „The Divinity of Purpose“ sees HATEBREED at their most fierce and fiery. Take the first single "Put it to the Torch." An avalanche of guitars pummels alongside staggering rhythms and a distinct bass wallop. Jasta roars with uncontainable intensity proclaiming, "Here's your apology. Here's to burning out and here's to fading away. Fuck you both. I just put it to the torch." About the song, he divulges, "We didn't want to reinvent the wheel, but we wanted to make something heavy and aggressive with an old school vibe. We've faced an unusual amount of toxic energy over the past couple of years. It's important that you turn that negativity into a positive. That's always been the message of the band from day one. We can bottle that negative energy and use it as fuel. Sometimes, it gives you that push." Speaking of a "push," "Honor Never Dies" steamrolls ahead with a propulsive riff and inspirational reflection on those who have served America. With a massive hook and deep meaning, it's also a fitting tribute to any fallen hero. "Those lyrics came about right after my grandfather passed away," Jasta explains. "When I visited him in Veterans Administrative Hospital back in Connecticut, I'd see all of these vets & war heroes with purple hearts and other commendations hospitalized. The nurses told me a lot of those guys never get visitors. Some die alone in a hospital bed with no family or anyone else around. I'd spoken to some of them before my grandfather died. Luckily I got to be with him before he passed. I had to put that feeling into a song and now some of what I’ve taken away from that experience lives on through this. It’s not just about our vets or my gramp but anyone who does something in service of others, they may not get the glory but their honorable actions live on through the people they help." The title track also encapsulates something very crucial to the HATEBREED ethos within the framework of another explosive anthem. The frontman confesses, "Music has always been my purpose. When I became a father, my life had new purpose. Sometimes, you find an initial purpose, and then you find a new purpose as you grow as a person. When you find something you love that gives you fulfillment, it can be an almost divine experience. That's where we are going with this." In 2012, they also found the perfect partner to release the album in Nuclear Blast. HATEBREED instantly felt home on their roster. "Heavy music is in a great place right now. There's a groundswell coming, and Nuclear Blast understands that and is on the cusp of it. They're all people we've been friends with too. It's onward and upward for us right now." It's been a long road to „The Divinity of Purpose.“ Along the way, the band racked up sales of over 1.1 million records worldwide. They garnered a Grammy Award nomination for "Best Metal Performance" for "Live for This", and they've appeared at prestigious festivals including OZZfest, Download, and Wacken Open Air multiple times. Among numerous chart successes, their first-ever live DVD, „Live Dominance“, debuted at #1 on the Billboard DVD chart, while HATEBREED hit #4 on the Billboard Indie chart. Right now, HATEBREED's heart is beating stronger than ever, but that's nothing new. "HATEBREED has always meant the same thing to me," he concludes. "We maintain that anger and frustration, but it's not aimless. There's positivity to releasing that energy. It has a cyclical power. The fans that really vibe off it created everything we have. We’ve done things we dreamt of as kids because of our hard work and because the fans have gotten us to this global level. They give us purpose to make the most impact with our records that we can."
It's another chapter of HATEBREED's legacy.

Du magazine Nuclear Blast:

Sortie le 25.01.2013
L’héritage de demain prend forme.
Une fiabilité constante voilà le secret de la longévité en matière de musique, comme dans la vie en général. Ne jamais abandonner. Ne jamais faire de promesse en l’air. Si les gens peuvent dépendre de toi, ils croiront en toi et te pousseront jusqu’au bout. Depuis leur formation en 1994, nominés aux Grammy Awards du hardcore et du métal, les fidèles HATEBREED n’ont cessé de provoquer l’hystérie chez leurs fans et ce à la sortie de chaque nouvel album. Leur sixième album (le premier sous le label Nuclear Blast) « The Divinity Of Purpose » ne déroge pas à la règle suivie depuis près de 20 ans. 20 années de sang, de larmes et de flammes. Et c’est justement ce que l’on attend de ce groupe du Connecticut. Tenez-vous prêts à voir leur flamme luire haut dans le ciel une nouvelle fois...
« The Divinity Purpose » prit forme en 2010. Le groupe retrouvait alors son guitariste d’origine Lozinak pour le set de reprises en 2009 « For The Lions », ainsi que le cinquième album éponyme sorti la même année. Ils se lancèrent ensuite dans une tournée de deux ans pour marquer de leur empreinte les foules enragées du sud-est asiatique, d’Europe de l’est et d’Amérique du sud. Ils ont également ravagé l’Europe et les États-Unis en compagnie de FIVE FINGER DEATH PUNCH et LAMB OF GOD et participé deux fois au Rockstar Energy Drink Mayhem Festival. Mais finalement, ils ont décidé d’éteindre les amplis pour se consacrer à leur sixième album.
« Nous étions à la recherche d’un son plus massif, affirme Jasta, nous avons réintégré Wayne sur dernier album. Il n’avait jamais fait d’album complet avec nous, aussi on a eu l’impression de devoir une fois de plus faire nos preuves. On a aussi essayé de faire des choses en dehors de notre zone habituelle de confort. On a rassemblé nos forces et on s’est réunis. On voulait des riffs vraiment lourds, mémorables et marquants, des rythmes matraqués. Je suis revenu à un chant type ‘sergent instructeur’. Je me suis concentré sur ce que j’avais vraiment à dire. La musique dit ce qu’elle a à dire et marque son empreinte. Cet album est un instantané de ces deux dernières années. »
Pour saisir cet instantané le groupe a prémédité son coup durant une période de pré-production intense et rigoureuse à domicile. Avec un moral de travail exemplaire ils ont pu ré-élaborer leur sonorité particulière et lui apporter une puissance sans demi-mesure.
Co-produit par le groupe, Zeuss (SUICIDE SILENCE, ALL THAT REMAINS) et Josh Wilbur (LAMB OF GOD, AVENGED SEVENFOLD), « The Divinity Of Purpose » nous montre HATEBREED dans toute sa fureur.
Prenez le premier single « Put It To The Torch », une avalanche de guitares, des rythmes stupéfiants et une basse persuasive. Jasta grogne avec une intensité non contenue « Here’s your apology. Here’s to burning out and here’s to fading away. Fuck you both. I just put it to the torch. »
À propos de la chanson il précise que « on n’a pas cherché à réinventer la roue, on voulait jusque quelque chose de lourd et d’agressif avec une touche old school. Ces quelques dernières années nous avons dû faire face à une quantité inhabituelle d’événements difficiles. Il est important de transformer cette négativité en positivité. C’est le message du groupe depuis le premier jour. On peut rassembler cette énergie négative et l’utiliser comme carburant. Ça nous propulse. »
En parlant de propulser, « Honor Never Dies » roule en première ligne mue par des riffs puissants et une réflexion inspirée de ceux qui ont servi l’Amérique. Très accrocheuse et lourde de sens, cette chanson est également un hommage à tous les héros tombés au front.
« Ces paroles sont venues tout de suite après la mort de mon grand-père, explique Jasta, quand je lui rendais visite au centre hospitalier des vétérans dans le Connecticut, je voyais tous ces vétérans et héros de guerre portant la médaille militaire et autres décorations, tous hospitalisés. Les infirmières m’ont raconté que bon nombre d’entre eux ne recevait jamais de visite. Quelques-uns sont morts seuls dans leur lit d’hôpital, sans personne pour les accompagner. J’ai pu parler avec quelques-uns d’entre eux avant que mon grand-père ne décède. Par chance j’ai pu être avec lui avant sa mort. Il fallait que je transcrive ces sentiments dans une chanson et ces choses que j’ai pu retirer de ces expériences de vie. Cette chanson ne concerne pas seulement les vétérans ou mon grand-père, mais toute personne qui agit au service des autres, même s’ils n’en ont retiré aucune gloire, leurs actions honorables vivent à travers ceux qu’ils ont aidé. »
La chanson titre contient également un élément majeur de la philosophie de HATEBREED. Le leader du groupe confie : « La musique a toujours été mon truc. Quand je suis devenu père, ma vie a pris un nouveau sens. Parfois on trouve un premier sens à sa vie, et puis un autre sens arrive à mesure que l’on se construit en tant qu’individu. Quand on trouve quelque chose que l’on aime, ça nous apporte de l’épanouissement, c’est presque une expérience divine. C’est ce dont nous parlons. »
En 2012, ils ont aussi trouvé le partenaire idéal pour réaliser leur album, Nuclear Blast. « La musique heavy est très répandue aujourd’hui. Une grosse vague est prête à déferler, Nuclear Blast l’a bien compris et s’est placé en première ligne. Ce sont aussi des personnes avec qui nous sommes devenus amis. On va de l’avant maintenant ! »
Que de chemin parcouru depuis « The Divinity Of Purpose ». Le long de ce chemin, le groupe a disséminé plus de 1,1 million d’albums à travers le monde. Ils ont été nominés aux Grammy Awards pour la « meilleure performance métal » avec « live For This » et ils ont participé à des festivals tels que le OZZfest, Download et le Wacken Open Air à plusieurs reprises. Parmi leurs divers succès on compte leur tout premier DVD live « Live Dominance » qui a commencé en tête de liste DVD du Billboard magazine et leur quatrième album en 4e place du Billboard Indie.
À présent le cœur de HATEBREED bat plus fort que jamais, pourtant il n’y a rien de vraiment nouveau. « HATEBREED a toujours signifié la même chose à mon sens, conclut-il, nous avons maintenu cette rage et cette frustration, mais pas sans but. Il y a du bon à relâcher toute cette énergie. Il y a une force cyclique là-dedans. Les fans le ressentent vraiment, ils ont contribué à tout ce que nous avons créé. Nous avons réalisé ce dont nous rêvions enfant à force de travail et parce ce que les fans nous ont permis d’atteindre ce niveau. Ils nous donnent envie de constamment nous surpasser ».
À présent s’ouvre un nouveau chapitre de l’histoire de HATEBREED.

Liste des titres Durée
1 - Put It To The Torch 2:12
2 - Honor Never Dies 3:12
3 - Own Your World 3:39
4 - The Language 3:14
5 - Before The Fight Ends You 3:17
6 - Indivisible 2:56
Afficher tous les titres
Les internautes, qui ont acheté cet article, ont également acheté
Page de
Ceci pourrait également vous intéresser:
Page de
Devise