SYMPHONY X

Symphony X a été formé en avril 1994, suite à la sortie de la démo The Dark Chapter du guitariste Michael Romeo. Outre celui-ci, la formation originale inclut le claviériste Michael Pinnella et le batteur Jason Rullo. La même année, le groupe enregistre un premier album éponyme. Huit mois plus tard, celui-ci est suivi par un second album bien accueilli, The Damnation Game, sur lequel on peut entendre leur nouveau chanteur Russel Allen. Avec la sortie de The Divine Wings Of Tragedy à l’automne 1996, très bien reçu en Europe, ils font un grand bond en avant et leur album est encensé par la presse.

    • SYMPHONY X Iconoclast
    • SYMPHONY X
    • Iconoclast
    • CD - 7,99 EUR
    • SYMPHONY X Iconoclast
    • SYMPHONY X
    • Iconoclast
    • 2CD-Digi - 7,99 EUR
    • SYMPHONY X Iconoclast BLUE VINYL
    • SYMPHONY X
    • Iconoclast BLUE VINYL
    • 2LP - 14,99 EUR
    • SYMPHONY X Paradise lost
    • SYMPHONY X
    • Paradise lost
    • CD - 14,99 EUR



Symphony X est alors désigné comme le "meilleur groupe de power metal progressif du monde" et leur album comme le "meilleur album de metal progressif de l’année". Mars 1998 voit la sortie de leur quatrième album studio, Twilight In Olympus, et leurs premiers concerts, tant attendus. Leur cinquième album studio, V - The New Mythology Suite, emmène Symphony X sur une tournée européenne en automne 2000. Le "Live on the Edge of Forever", enregistré à l’Elysée Montmartre de Paris puis publié en octobre 2001, témoigne de la technicité et de la virtuosité des cinq membres. Avec leur sixième album studio, The Odyssey, Symphony X réunit des éléments clairement progressifs, un chant clair et tranchant et une production plus agressive et heavy. "Les paroles de 'King Of Terrors' sont inspirées d’un roman d’Edgar Poe", précise M. Romeo. "Nous avions le sentiment que ce morceau lourd et sombre avait besoin de paroles sinistres. Edgar Allen Poe est parfait pour ça". Et pourtant, "Accolade II" – suite du morceau "Accolade" de l’album The Divine Wings Of Tragedy – est la preuve qu’un son plus brutal n’a pas fait perdre au groupe son sens de la mélodie et son goût pour les envolées épiques.

A travers un voyage musical époustouflant vers l’Odyssée grecque, Symphony X a mis en musique des épisodes tels que le chant des sirènes ('Sirens'), la conquête de Circé ('Circe (Daughter Of The Sun)'), le voyage périlleux ('Scylla And Charybdis') et finalement l’arrivée à Ithaque ('The Fate Of The Suitors / Champion Of Ithaca'). Afin de suivre au mieux leur vision des choses et concevoir un album délibérément plus brutal, le groupe s’est chargé lui-même de presque tout le travail sur The Odyssey; la composition, l’arrangement, la pré-production, et le travail en studio étaient entre les mains des musiciens. "Il aura fallu beaucoup d’énergie, mais ça en valait la peine" ajoute M. Romeo avec satisfaction. Le septième album du groupe, Paradise Lost, est sorti le 26 juin 2007.




Retour aux groupes
groupes similaires