SEVEN

En été 1995, le guitariste Honza Kirk Běhunek décide de former un groupe avec le batteur Slavek Franc et le bassiste Jiri Kejar, et produit avec leur aide un album entièrement instrumental « Blue Angels ». Au début le trio se fait appeler Johny Brand avant de changer pour Seven en fin d’année 1996.

En 2000 sort l’album « Crying World », lui aussi totalement instrmental, qui rencontre un certain succès. « On a été un groupe instrumental pendant un moment, ce qui n’est pas toujours simple, mais ça a été possible notamment grâce au soutien de notre entourage. J’ai cherché sans cesse une voix qui colle avec notre musique, une qui fiche la chair de poule. Ma philosophie était et reste : mieux vaut aucun chanteur plutôt qu’un mauvais ! »

Deux ans plus tard sort l’album « Entice From Sea ». Peu de temps après Kirk rencontre la célèbre Doro Pesch. Elle immortalisera sa voix unique sur deux titres de l’album « Sevens » de 2004, et entretiendra dès lors une relation d’amitié avec le groupe. Malheureusement les choses tournent mal, Slavk et Jiri décident de quitter le groupe et Kirk se retrouve seul. Il organise d’innombrables castings et retient finalement le batteur Radim Pigl. Comme Kirk donne également des cours à côté, il finit par proposer à son élève Martin Przececk d’entrer dans le groupe. Le nouveau trio enregistre un album moitié instrumental, moitié chanté « Light Of Souls » qui sort en 2007.

Malheureusement suit une nouvelle séparation, bientôt comblée par l’arrivée du bassiste Petr Bildo et du batteur Lukáš Kuneš. Le groupe continue de chercher le chanteur idéal qui deviendrait membre à part entière du groupe, le casting est difficile pour les candidats. Kirk exige un chanteur talentueux avec une forte personnalité, et parmi les 150 candidats il n’en restera qu’un : Jiri Komberec !

Son premier album au sein de Seven sort en 2009 et s’intitule « Seven Deadly Sins ». Malheureusement les résultats avec Jiri ne sont pas à la hauteur des attentes de Kirk et les castings reprennent. Une fois encore, personne ne comble les attentes de Kirk, jusqu’à ce que Lukáš Písařík entre dans la salle et souffle littéralement le groupe. « J’ai tout de suite su que c’était lui qu’il nous fallait, celui que nous avions toujours recherché » déclare Kirk. Une tournée européenne avec Rage suit peu de temps après. au cours de cette tournée le groupe se lie d’amitié avec le guitariste Victor Smolski. Victor et Seven restent liés depuis ce temps, c’est donc sans surprise qu’il se décide à produire l’album « Freedom Call » et prête même sa plume sur quelques titres. « Je le qualifierais bien de cinquième membre du groupe » déclare Kirk avec fierté.



Retour aux groupes