BLUES PILLS

Ce fut une route longue, éprouvante et difficile pour l’humanité, mais en décembre 2011 le moment que nous avons tous attendu est arrivé (sans pour autant se douter qu’il arriverait). Elin Larsson, Cory Berry et Zack Anderson, la vingtaine à peine, ont formé un groupe qui deviendrait rapidement l’un des plus intéressants et les plus applaudis de la scène actuelle. Et c’est ainsi qu’une nouvelle expérience musicale voit le jour, une expérience que nous pensions depuis longtemps perdue. Et voici que naquirent les BLUES PILLS.

Page de ( Produits)

THE GROUND IS SHAKING UNDERNEATH ME | A SPINNING WORLD WITHOUT CONTROL

Le jeune quartette franco-américano-suédois a su créer une ambiance rock vraiment unique, intense et extraordinaire avec un charme qui rappelle le temps de leurs aïeuls des années 1960 et 1970 : Aretha Franklin, THE ORIGINAL FLEETWOOD MAC, LED ZEPPELIN, Jimi Hendrix, Janis Joplin et CREAM. Basse marchante, batterie groovy, et solos de guitare venus d’ailleurs de Dorian Sorriaux (âgé de 18 ans seulement) sont de la partie et s’harmonisent, fusionnent d’une manière simplement évidente avec la voix d’Elin Larsson (qui chante parfois même en suédois).

O´ DEVIL MAN, O´ DEVIL MAN | YOU’VE GOT BLACKNESS IN YOUR SOUL

Leur idée de combiner la soul avec le blues et le rock’n’roll donne un mélange unique qui caractérise leur son, et qui a su attirer l’attention de la scène underground internationale. Elin Larsson, la jeune blonde sauveuse d’âmes va guider l’humanité avec douceur vers un nouveau monde et par-delà les étoiles vers les pronfondeurs jazzy de l’univers. Les textes d’Elin sont pleins d’émotions, sa voix jazzy ne tombe jamais dans le kitsch, mais révèle une étonnante beauté qui vient rafraîchir l’art du rock’n’roll.

GOD IS LIGHT TO THE POOR SOULS WHO DWELL IN NIGHT | TIME IS NOW, LIVE TODAY

Asseyez-vous confortablement, relaxez-vous, prenez quelques BLUES PILLS et envolez-vous vers un universe sonore riche en couleurs.

« Blues Pills est l’un des nouveaux groupes les plus intéressants de Suède. Du bon blues heavy, un nouveau favori ! »
Ola Henriksson, WITCHCRAFT

« Les Blues Pills sonnent comme un super groupe sorti tout droit du San Francisco de 1967, Big Brother et The Big Company, jetés sur un sol crade et épongés par The Jimi Hendrix Experience Band. C’est bon de voir un groupe jouer la musique des années 60 avec autant d’authenticité. »
Carter Kennedy, ORCHID

« Les Blues Pills ont réussi à donner un sentiment et un son authentiques à leur genre de blues rock. Si on ne m’avait pas dit qu’ils étaient si jeunes, j’aurais parié mes couilles qu'il s'agissait d'un vieux trésor des années 70 remasterisé. »
Niclas Etelävuori, AMORPHIS

« Prescription retro-rock ? Mortel ! »
Frank Thießes, METAL HAMMER (Allemagne)

« Les Blues Pills ne m’ont pas seulement surpris au Desertfest. C’était le meilleur groupe de tout le festival ! »
Götz Kühnemund, éditeur en chef, ROCK HARD (Allemagne)