SCORPION CHILD

Crochet : idée musicale ou bien un court riff, passage, ou phrase qui interpelle l’auditeur.
Quelques groupes les possèdent, la plupart non. Les 5 membres du groupe formé à Austin au Texas, SCORPION CHILD les ont en masse.
Qu'il s'agisse d'un jam-blues tumultueux, ou d’une courte rafale de heavy rock, "The Child" lancent des amorces dont chaque bouchée est savourée. SCORPION CHILD vient de partout, non seulement géographiquement, mais aussi musicalement. Leur son est basé sur le psyché-rock des années 70 et comprend des influences de Pentagram, Hairy Chapter et Lucifer’s Friend. Le groupe s'est formé en 2006 et a passé ces dernières années à tenter d'améliorer à la fois son écriture et sa présence sur scène. Aryn Jonathan Black est le leader, avec une voix de sirène rappelant celle de Robert Plant jeune. Les guitaristes Christopher Jay Cowart et Tom Frank, véritables jumeaux musicaux, débordent d’énergie sur une session rythmique d'entraînement animée par Shaun Avants (bassiste) et Shawn Alvear (batteur).

« Nos influences sont diverses. Elles passent par le trash-métal classique des années 80, ou encore le blues façon old-school de Blind Willie Johnson, Lemon Jefferson et Willie Mc Tell », annonce Black. « Nous sommes venus à Austin dans le but de former un groupe ayant une vision commune et bien que nous ayons joué dans de nombreux groupes ayant des styles différents, nous avons finalement réussi à nous entendre sur que nous faisons le mieux après avoir joué ensemble. »

    • SCORPION CHILD Scorpion child
    • SCORPION CHILD
    • Scorpion child
    • CD - 14,99 EUR
    • SCORPION CHILD Scorpion child SILVER VINYL
    • SCORPION CHILD
    • Scorpion child SILVER VINYL
    • 2LP - 21,99 EUR
    • SCORPION CHILD Scorpion child BLACK VINYL
    • SCORPION CHILD
    • Scorpion child BLACK VINYL
    • 2LP - 19,99 EUR
    • SCORPION CHILD Scorpion child
    • SCORPION CHILD
    • Scorpion child
    • CD-Digi - 14,99 EUR
    • SCORPION CHILD Polygon of eyes
    • SCORPION CHILD
    • Polygon of eyes
    • TS M - 17,99 EUR
    • SCORPION CHILD Polygon of eyes
    • SCORPION CHILD
    • Polygon of eyes
    • TS XXL - 17,99 EUR


Le travail était alors à plein temps. En effet, les représentations dans les cafés et les bars dans toute la ville obligeaient le groupe à être très discipliné. « Austin est une excellente ville pour développer et perfectionner ses capacités en matière de musique », reconnaît Black. « Chaque genre peut être trouvé ici, du blues au jazz, en passant par le rock et le hardcore. »
En 2010, après des années de représentations à Austin, Scorpion Child a gagné de la notoriété grâce à une critique de presse locale et régionale pour avoir donné des concerts presitigieux au SXSW. La scène était prête pour le début des enregistrements du groupe.

Après des sessions de composition à Nashville, le groupe a passé l’année passée à préparer leur album éponyme avec le producteur nominé aux Grammy Awards, Chris « Frenchie » Smith, connu pour ses collaborations avec The Answer, Jet, And You Will Know Us By The Trail of Dead, Dax Riggs et bien d’autres encore. Le résultat est un hybride composé de 9 heavy-psych classiques qui donnent un air nouveau au marché renfermé du hardrock.

Leur musique éclate avec de gros tambours, des riffs de guitare de tonnerre et l'âme dangereuse des lignes de basse. La voix puissante et rauque de Black dégage un sex-appeal et un style que l’on n’avait pas entendu depuis l’époque de Free et Humble Pie. Une onde électrique retentit durant les premières notes de « Kings Highway » et conduit au martelement de « The Secret Spot » et au très addictif « Liquor ». Conçu pour la grande scène, « Salvation Slave » est un titre qui nous ramène au temps où le rock-guitare régnait sur les ondes et où assister à un concert était l’évènement ultime.

A partir des tensions dynamiques vient le poison « Antioch », un numéro progressif avec des rythmes hypnotiques et une touche subtile de lumière qui donne un duo de guitare éblouissant. Une impulsion galopante permet à « In The Arms Of Ecstasy » de se distinguer, comme une célébration de groove qui est ensuite suivi par l’état brut et les riffs sauvages de « Paradigm ».
L’album se termine avec la lenteur de «Blood Red (The River Flows)», qui continue d’attiser les comparaisons avec Led Zeppelin. « Nous avons ce côté accoustique mélangé à beaucoup de sons de Gospel, ce qui rappelle forcément Zeppelin III », dit Black, « Zeppelin était un groupe très inventif et ne craignait pas d’aller en-dehors des limites habituelles du blues électrique. Je suppose que la comparaison provient de ces faits. »

Le groupe a récemment signé chew Nuclear Blast et a choisi comme premier single « Polygon Of Eyes ». Ce titre est composé de quatre minutes de puissant heavy-rock, à travers une histoire d’épées ancienne et mystique, perfectionné par un refrain massif ; en bref, un hommage à Dio- Ära de Rainbow.
Black ajoute : « J’ai toujours voulu entendre de nouveaux ingrédients musicaux mêlés à un son heavy classique. Nous voulons maintenir la spontanéité tout en mettant un accent particulier sur les crochets. » Comme le vinyle est de retour sur le marché, SCORPION CHILD et Nuclear Blast ont décidé de sortir une magnifique édition en pochette Gatefold, avec un vinyle de couleur différente pour chaque tirage.

Le premier album est allé de l'avant grâce à une tournée de grande envergure avec Clutche et Orange Goblin du Royaume-Uni. Cet événement était alors parfait pour présenter les SCORPION CHILD au public. De nombreux festivals d’été l’ont suivie, comme Rock the Range et Rocklahoma. Le groupe a également rejoint l’élite de The Sword, Graveyard, Wolfmother et Rival Son.
L’album « Scorpion Child » sera disponible dès le 21 juin 2013 chez Nuclear Blast.



Retour aux groupes