1993 - 1997

Inflames NUCLEAR BLAST a enfin réussi à percer au courant des années 1993 – 1994 : HYPOCRISY, DISMEMBER et KATAKLYSM se sont incroyablement bien vendu. Le nom NUCLEAR BLAST commença à apparaître dans la presse internationale. Markus a aussi pu prouver ses compétences de découvreur de talent lorsqu’il a signé THERION et AMORPHIS. NUCLEAR BLAST comptait 15 employés à cette époque dont une filiale aux U.S.A. (NUCLEAR BLAST America). « J’aurai jamais pensé que THERION allait marcher aussi bien ! », dit le Donzdorfer encore surpris. « L’album précédant Lepaca Kliffoth n’a pas vraiment bien marché, mais Theli a été complètement approuvé par les fans et la presse ! ». Markus prends un groupe du même genre sous contrat dans cette période, qui lui réservera beaucoup de surprises :IN FLAMES. Son instinct lui avait dit que quelque chose de grand allait se produire avec ce groupe. Ce même sentiment se reproduisit à nouveau un an après lorsqu’il signa un nouveau groupe portant le nom de DIMMU BORGIR. « Je suis très fier de ces deux groupes, ils sont tout simplement géniaux. J’étais secoué comme jamais lorsque j’ai écouté leurs premiers album The Jester Race et Enthrone Darkness. Cétait sure que ces deux groupes étaient quelque chose de spécial, mais je n’aurai jamais pu penser que ça plairait à tellement de gens ! Ces deux disques se vendent encore très bien aujourd’hui et sont devenus des références dans le milieu métal.

Hammerfall Markus Staiger a ses premières réussites à Donzdorf, en partie dues à sont bonus d’excentricité, NUCLEAR BLAST devient de plus en plus grand. Pendant que tout le village se demande ce que cet excentrique est en train de fabriquer, Markus se focalise sur les buts qu’il s’est fixé. « Lorsqu’on est un fan de métal et qu’on a la chance de travailler dans cette branche, le reste n’a plus trop d’importance. C’est marrant de voir la réaction des gens quand ils prennent conscience qu’on peut aussi gagner sa vie avec cette musique. Mais en général se sont ces gens qui croient que le monde n’est fait que de musique commerciale…

C’est une sensation indescriptible lorsque GOREFEST rentra en 1995 dans les Charts avec l’album Erase. L’album entra à la place 82 dans le Hitparade allemand, et félicita Markus et son équipe pour leur travail intensif. Il se rappel : « C’était très excitant ! On n’aurait jamais pu penser qu’un groupe comme ça pourrait atterrir dans le top100 des ventes allemandes. D’habitude il n’y avait que de la pop et autres musiques mainstream. C’était tout simplement magique de voir qu’il y avait de plus en plus de fans de métal.

Gorefest À propos de métal : Les groupes de NUCLEAR BLAST devenaient de plus en plus connus, le travail de plus en plus intensif, et Markus avait de moins en moins de temps pour lui. Comment avant il fit un nombre impensable d’heures supplémentaires, et malgré son travail de très haute qualité, il n’était jamais complètement satisfait. « C’était souvent très difficile de supporter de ne pas arriver à être complètement satisfait de son travail malgré les heures incomptables qu’on a passé dessus ! J’avais toujours des milliers d’idées mais je n’arrivais jamais à toutes les réaliser. Et ça fait mal lorsqu’on prend ça très à cœur comme je le fais.

Dimmu Borgir Malgré ça, Markus soulève tellement de choses dont il n’avait pas conscience. L’année 1997 fit avancer NUCLEAR BLAST d’un grand pas vers l’avant. Cinq releases se bousculent successivement dans les Charts : THERION avec A’arab Zaraq (place 98), DIMMU BORGIR avec leur album Enthrone Darkness (place 75, premier album de black métal dans les Charts), CREMATORY avec Awake (place 54) et IN FLAMES avec Whoracle (place 78), ainsi que les newcomers HAMMERFALL. Ces suédois sortis de nulle part atterrissent directement à la place 38 des Charts allemandes, l’industrie de la musique était toute retournée ! « Le thème HAMMERFALL était très intéressant : Je me rappel parfaitement comment j’ai reçu leur cassette démo. C’était une cassette complètement banale, et quand je l’ai écouté je me suis tout de suite dis que j’avais déjà entendu cette musique. La ballade Glory to the brave me rappelait les vieilles chansons des SCORPIONS et d’HELLOWEEN. Je n’aurais jamais pu penser à ce moment que le disque allait faire fureur, jusqu’à présent c’est le meilleur premier album que nous n’aillons jamais eu ! »
Vers la fin de l’année 1997, NUCLEAR BLAST compte 20 employés et envoie son catalogue de 100 pages dans plus de 50 pays. L’entreprise était prête pour la prochaine étape.

Vers l'année 1996 la collaboration de Relapse Records avec NUCLEAR BLAST AMERICA prend fin. Il en résulte que NUCLEAR BLAST AMERICA deviendra une entreprise autonome. C'est alors une propre agence officielle USA de la société anonyme NUCLEAR BLAST qui est établie sous le nom de NUCLEAR BLAST AMERICA INC. Par conséquent, les locaux sont déplacés en 1997 de Millersville en Pennsylvanie à Tampa en Floride.